Vietnam

Aout et septembre 2014, j’étais curieuse de visiter le Vietnam car toute les impressions des voyageurs était toujours très contrasté, et j’ai souvent entendu  » le Vietnam soit tu aime soit tu déteste ».
Des mon atterrissage à Hanoi j’ai commencé a me rendre compte des difficultés que j’allais rencontrer.
C’était la première fois que je me rendais dans un pays communiste; dans ce régime, la religion est beaucoup moins omniprésente , ce qui est particulier quand on arrive des pays voisins où la religion prédomine.
Pour le voyageur, le système administratif communiste est contraignant, il est nécessaire de demander des autorisations diverses, en particulier pour visiter des sites frontalier à la Chine.
Durant les premières semaines il a d’abord fallu que je cherche à comprendre les mœurs du pays, pourquoi parfois les populations Viet peuvent se montrer encore si dures avec les étrangers. Ce pays subit encore aujourd’hui les séquelles de la guerre contre les américains: en plus de l’impact sur l’environnement , nombreux sont les Viets à naitre avec des malformations congénitales!
Les Vietnamiens sont des gens ambivalent, très fiers et un peu distants mais une fois leur carapace percée on découvre un peuple attachant, drôle et très authentique! Ce voyage a été l’occasion de nourrir ma galerie photo de portraits du monde .
Le Vietnam est un pays magnifique, aux jungles denses et verdoyantes , les montagnes karstiques de la baie de Tu Long sont somptueuses. Pour les amateurs de photographie la lumière du parc national de Ba Be et l’atmosphère du delta du Mékong transcenderont les clichés .
Le Vietnam c’est aussi une agitation permanente, bouillonnante… par exemple le trafic des deux roues est simplement hallucinant. Traverser une simple rue à Saigon relève du parcours du combattant.
Les 7 semaines que j’ai passé sur place ont constituées un voyage éprouvant et rempli de péripéties, mais qui m’ont fait grandir, et cette aventure restera parmi mes favorites.